Mon commentaire de “Mon Prince ne viendra pas…” d’Alex Kin

Clothilde, le Caliméro de l’amour.

Tout d’abord la couverture donne le ton, à cette comédie romantique drôle et prenante que j’ai adorée. L’intérêt du livre ne réside certainement pas dans la vie, aux rebondissements plutôt ordinaires, de la jeune Clothilde. Mais, tout le sel du roman tient dans la seule personnalité de son personnage principal. À la fois Bridget Jones — à cause de ses frasques et de ses bourdes, style Melle Lagaffe — et Ally McBeal, éternelle déçue de l’amour, Clothilde est craquante, fervente, amusante mais aussi je trouve très agaçante. Dans tous les cas elle ne laisse pas indifférent. Elle est comme une petite sœur ou une bonne copine qui enchaînerait les bêtises et les chagrins, et qu’on prendrait sous son aile, pour tenter de consoler. Pourtant, on compatit ! Elle a vécu un drame amoureux et ses tendances à l’auto-flagellation et à la complainte permanente en font un personnage blessé des plus attachants. On a très envie de savoir comment se terminera l’histoire sentimentale de ce petit Caliméro de l’amour. Je voudrais ajouter que je trouve le style d’Alex Kin très agréable, à la fois fluide, rythmé et coloré. Une très belle écriture pour un roman plein d’humour, à ne pas rater !

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.