La Nuit de l’Ange

Romain Fontaine, c’est le personnage principal du roman. Il est jeune, beau garçon, il a tout pour lui. Mais tout ça, c’est le vernis, l’apparence… Quand on gratte un peu on découvre qu’il est immature, insatisfait, égocentrique. Il enchaîne les conquêtes d’un soir sans vergogne et il est foncièrement malheureux. Alors, quand « l’accident » survient, c’est un double choc. Romain réalise qu’il va devoir renoncer à sa vie d’avant, mais également qu’une telle existence n’était en fait qu’une coquille vide, vide de sens.

Alors que va-t-il faire ? Que va-t-il décider ? Va-t-il en finir, choisir la fuite, la voie du désespoir ? Qui va l’aider dans son épreuve ? Comment reprendre goût à une existence que l’on n’a pas réellement appréciée à sa juste valeur ? Comment redonner un sens à sa vie quand tout semble foutu ? Comment se réinventer, se reconstruire, se trouver un vrai but ?

Romain va alors découvrir le monde du “subtil” et rencontrer son ange (qui ressemble étrangement à Gandalf le blanc ) Et cette rencontre va changer radicalement le cours de son existence.